Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Si Ça Continue

  • : Ils vont l'avoir, le blog
  • Ils vont l'avoir, le blog
  • : 55 jours pour réussir le concours d'entrée au CRFPA. A votre bon coeur m'sieurs dames... FAUT CROIRE QUE CA NE SUFFIT PAS !! Attention, blog à durée limitée, inch'allah
  • Contact

PubDi

Rejoignez le

Apple iPod Nano, iPod shuffle, iPod video - comparer les prix des iPod - Apple

Archives

Et si nous utilisions ce blog comme un espace collaboratif ?
Des révisions, ensemble ?
Des absurdités, ensemble ?
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 22:11
Repost 0
Published by PissTroiGut, Totie & SharlDalauz - dans Droit et Travers
commenter cet article
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 14:26
Repost 0
Published by PissTroiGut, Totie & SharlDalauz - dans Droit et Travers
commenter cet article
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 14:32
"Je ne sais lequel choisir, par qui me laisser séduire.
Je ne sais lequel choisir, pour l'aimer et partager son avenir."


Citation du (feu ?) groupe de ragga Neg'marrons qui tente d'exposer le dilemme qui s'est présenté avant chaque examen, au moment de l'achat du Code à jour.

Code civil 2009 Dalloz ou Code civil 2009 Litec ?

En fait de choix, il n'y en a guère, c'est semble-t-il "l'habitus" qui commande. Le premier Code utilisé est adopté, et à vie je pense. Je cotoie les dalloziens et les Litecois, tous plus fanatiques les uns que les autres et inutile de demander à un litecois de trouver une jurisprudence dans le code rouge, pas plus qu'au dallozien de maîtriser son homologue bleu.

Je prends le pari que si une des deux maisons offrait à tous les étudiants de première année de droit un code de leur chapelle, cela lèverait une génération de fidèle prête à se ruer - à tout prix - sur les éditions suivantes !

Mais ne sommes nous pas en fait, les dindons d'une farce, cette pseudo guéguerre n'est-elle pas entretenue avec la même insistance que celle qui divise les amateurs de Ricard© et les fadas du 51© ?

Qu'en pensez vous ?

En tout les cas, vous avez le choix des armes, Le
Datec ou le Lilloz !
Repost 0
Published by PissTroiGut, Totie & SharlDalauz - dans Droit et Travers
commenter cet article
9 juin 2008 1 09 /06 /juin /2008 20:00

Ne perdez pas de temps pour vos concours chez ALAPAGE.COM
Repost 0
Published by Celui qui signe - dans Droit et Travers
commenter cet article
20 septembre 2006 3 20 /09 /septembre /2006 17:18
Non, je ne le souhaite à personne, c'est pourtant ce qui m'est peut-être arrivé aujourd'hui... Je m'explique, 8h30, distribution des copies pour la note de synthèse,
euh 8h35, redistribution des copies pour la note de synthèse le secrétariat s'était trompé...

Bref, 1er choc, la note synthèse porte sur la "class action", jamais entendu parlé ça tombe bien ! je me retrouve avec mes congénères face à 50 pages à synthétiser sur un sujet que je connais pas. 5 heures d'intimité avec la "class action" a la française, je peux vous dire que je la connais maintenant la garce...

Je ne vous en dirai pas un mot, vous croyez que j'ai passé tout ce temps à me faire chier pour vous raconter ce qu'est une "class action" à la française ? Et bien détrompez vous, je vous laisserai croupir dans votre ignorance jusqu'à ce que la banqueroute s'ensuive !

C'était bizarre, j'ai eu l'impression de maîtriser mon cerveau de 8h30 à 12h30, et là plus rien, le trou noir, c'est dommage car c'est le moment où j'étais censé rédiger mon devoir. La dernière heure est passé vite, très vite, trop vite ?

Enfin c'est passé,
Repost 0
Published by PissTroiGüt - dans Droit et Travers
commenter cet article
20 août 2006 7 20 /08 /août /2006 10:50

Retrouvé quelque part dans mon ordinateur...


"On parle des nouvelles lois de procédure pénale avec dédain, c'est trop facile. On critique, nous les gens bien sous tous rapports, de gauche. Mais elles ont du bon toutes ces nouvelles règlementations. Pas plus tard que la semaine dernière, je m'en suis servi de ces textes. En sortant de chez moi, il y avait un attroupement dans le hall de l'immeuble. C'était bruyant, et puis sans gêne, personne s'écarte pour laisser passer, y a des animaux qui se baladent en liberté, sans muselière, des rats je pense ou des yorkshires, en tout cas agressifs les bêtes, sans compter les maladies que ça véhicule. Et puis l'odeur, insoutenable, certainement que l'un deux s'était oublié... Pas les chiens non, les vieux ! Ah je vous ai pas dit, c'était Madame Sarayet, Madame Pétoncle et M. Bignasson, le concierge. Ces trois là c'est l'horreur, 187 ans au bat mot, 4215 épisodes des feux de l'amour ingurgités, et une passion commune : refaire le monde ! Enfin leur monde, qui commence à l'escalier B et qui s'arrête au C, parce que après vous comprenez, c'est la maghrébie, c'est plus la France.

Alors ce matin là, mal luné, l'envie de nuire comme unique drapeau, j'ai appelé la troupe, point de peur. Les représailles, les coups fourrés, je sais qui va les subir à l'avenir mais c'était trop. Je veux bien respecté les vieux, en commençant, si vous voulez par les appeler « personnes âgées », mais pas les cons.

La maréchaussée est donc intervenue immédiatement, 1 h et quart après l'appel, j'avais bien pris soin d'annoncer un viol collectif, pour les presser. 3 voitures, sirènes hurlantes, ils sont descendus dans la cave – bien-sur viol collectif = cave c'est évident – ils n'ont rien trouvé, sauf votre serviteur, tout sourire, qui par un acte de délation assumé, leur a affirmé : « Certes Messieurs les représentants de la force publique, de la loi et de la conscience républicaine, certes vous n'avez pas trouvé vos affreux violeurs sanguinaires, je conçois votre déception, mais – c'est une suggestion, aucunement un ordre entendez le bien – à défaut, vous avez là quelques menues délinquants, qui en état de rassemblement prohibé dans hall d'immeuble, pourraient avantageusement garnir votre fourgonnette. » Devant le regard interloqué de l'officier qui me faisait face, je ne puis m'empêcher d'ajouter : « je vous dit ça, c'est pour vos statistiques, moi, je n'ai rien à gagner à cette arrestation – là, je mentais – mais il ne faudrait pas que vous fassiez chou blanc, votre déplacement, il a un coût, vous ne pouvez l'ignorez. Vous risquez d'être convoqué, pour explication, par votre supérieur, lequel sera convoqué, pour explication, par son préfet, lequel sera mis à l'index par le ministre de l'intérieur ! Allons, il est temps pour vous d'agir d'éviter la débâcle, pensez à la somme de frustration engendrée par votre faute...sauf si »

Ils ont embarqué les trois vieux. Je n'ai plus reçu Libé les trois mois suivant et l'odeur d'urine qui a accompagné ma porte quelques temps doit provenir des deux rats poilus précédemment évoqués.

Enfin j'ai jouit, c'est le principal. Elles sont vraiment formidables ces nouvelles lois. Mais difficilement applicables, si à chaque fois il faut autant de fourberies pour les faire exécuter... On est pas rendu !


Des petits articles scélérats, il y en a à foison, dans la Trilogie des Sarkozylaws. On pourrait la rebaptiser cette triple loi, le seigneur de beauvau. Dans la première, il s'agirait de bien comprendre qui est qui : les gentils, c'est ceux de la terre du milieu, les méchants c'est ceux qui rôdent autour, qui respectent même pas les barrières que nous posons autour de la terre du milieu et en à la fin, c'est la grande bataille, où le bien triomphe sur ces forces obscures menées par des hommes avec des grandes barbes... C'est marrant, j'ai l'impression d'avoir déjà vu cette histoire... Sinon il y aussi l'autre grande production : Perben I, Perben II, sauf pour Perben III faudra attendre, les producteurs ont pas bouclé le budget, ils ont même jeté le réalisateur je crois !

C'est fou, non ? Mais je rêve d'être ministre de la république française, afin que mon nom soit attribué à un texte de loi qui régira la vie de mes concitoyens. Enfin, c'est pas forcément le nirvana, le ministre de l'agriculture qui pond son texte sur le diamètre minimum du cul des poules autorisé, c'est pas bien valorisant... Quoique quoique quoique...

Comme quoi on râle toujours en France mais il y a véritablement des gens qui prennent à bras le corps nos problèmes et qui tentent de les résoudre de manière totalement désintéressée."

Repost 0
Published by PissTroiGut - dans Droit et Travers
commenter cet article
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 14:18
En voilà un sujet qu'il pourrait bien tombé au Grand O, voire même au pénal : la HALDE ? ça tombe bien, le rapport d'activité de cette haute autorité dirigée par l'ancien boss de Renault Louis Schweitzer est tombé en mars, moment propice à l'élaboration de sujet... Et en plus, on peu le trouver sur le site de l'association du "Droit pour la Justice", donc il faut le lire...

Sinon, la halde a aussi un site, qui a du couter très cher, donc on fait un effort et on clique ici.


Pour les malins, il y a aussi le dossier de presse, à télécharger par là, c'est plus synthétique, mais y a moins de référence aux textes, et ça les textes, c'est ce qui nous intéresse, nous. En principe.
Repost 0
Published by PissTroiGut - dans Droit et Travers
commenter cet article
12 août 2006 6 12 /08 /août /2006 09:34
Aujourd'hui, nous marrions notre premier pote, Benji, maréchal ferrand de son état qui a trouvé sa médecin de cavalière de femme dans je ne sais quel club qui pique de la région. Bref, inutile de dire que je leur souhaite bien du bonheur au milieu de leurs poules, chèvres et autres marmots, enfin je le dis quand même...

Passé ce sentiment fort naturel, de contentement béat et collectif, le même que ce lui qui fait dire à un adulte devant un bébé - oh qu'il est mignon quand un immonde psoriasis lui dévore la moitié du crâne, passé ce sentiment, la déformation juridique reprend le dessus, et tel SharlDalauz en plein raisonnement, les questionnements m'assaillent, et assaillir un maréchal, tu finis avec une enclume dans l'cul, mais là n'est point l'orientation de ce propos.




Petit cas Pratique :

Photo non-contactuelle- Si je ferme la porte à la mairie, que ce passe-t-il ?
- Si sa belle refuse de consommer la nuit de noces, au motif qu'il a trop bu et que patati et patata ?
- Si demain, mon pote m'appelle et m'apprend que sa dulcinée (possible ?) est en fait un dulcinée, Fred, et qu'il porte entre les jambes un appareil plus lourd qu'un clitho de lanceuse de javelot bulgare en 80 ?
- Si, malgré, cette petite différence, mon pote décide de s'installer durablement avec cette ce jeune homme ?
- Si le chapiteau dans lequel nous festoierons s'écroule, tuant de plein fouet la tante gislaine pour qui le seul tord fût de se resservir de dessert ?


 


Ce sont là plein de situation qui m'occuperont l'esprit pendant les longues heures de la cérémonie... J'essaie de vous pondre des réponses pour la fin du week end.

- Et si je m'opposais, pour rigoler ?
Repost 0
Published by PissTroiGut - dans Droit et Travers
commenter cet article
3 août 2006 4 03 /08 /août /2006 13:50
Toute ressemblance avec des faits réels est une pure coïncidence:

CRFPA 2005 – I.E.J. de Paris X - Nanterre
Enoncé de Droit de la famille

Cas pratique

Anne, institutrice et Bertrand, chef d'une petite entreprise, se sont mariés le 1er février 2000 sous le régime de la séparation de biens, et habitent depuis ce jour à Paris dans un petit appartement dont Bertrand est locataire depuis le 2 septembre 1998.

Chacun des époux dispose d'un compte en banque sur lequel il dépose ses revenus et, à l'exception de quelques tableaux et bibelots appartenant à Anne, le mobilier de l'appartement appartient à Bertrand.

Les époux ont eu deux enfants, Cédric né le 20 juin 2000 et David né le 31 mars 2005.
Les disputes entre les époux étaient fréquentes mais Bertrand n'a quitté le domicile conjugal qu'en juin 2005.

Anne vient vous consulter car son mari veut divorcer mais elle ne sait pas si elle doit accepter ou prendre les devants en engageant contre lui un divorce pour faute. Elle vous indique que si Bertrand n'a jamais caché ses infidélités, il affirme à présent avoir rencontré celle avec qui il veut « refaire sa vie ». Il prétend être persuadé qu'elle a également eu des amants et a ajouté ne pas être vraiment sûr d'être le père de Cédric et David qu'il a pourtant, jusqu'à son départ, traité comme ses fils.

Pour lui permettre de bien mesurer les enjeux d'éventuelles procédures, répondez aux questions qu'elle se pose :
a) concernant ses rapports avec Bertrand:
-Avait-il le droit de venir récupérer quelques meubles comme il l'a fait le week-end dernier en profitant de son absence?
-Si elle accepte de divorcer, pourra-elle tout de même obtenir une indemnisation?
-Doit-elle quitter cet appartement comme il le prétend ou peut elle espérer y rester?
b) concernant les enfants:
-Quelles seront pour eux les conséquences juridiques du divorce?
-Bertrand peut-il contester sa paternité, et, si la réponse est positive, avec quelles conséquences pour l'enfant (ou les enfants) concerné(s) ?
Document autorisé: le code civil
Repost 0
2 août 2006 3 02 /08 /août /2006 15:40
La voisine elle a un gamin,
L'été, les fenêtres sont ouvertes,
Le gamin il se désèche,
Il gueule.

Et la mère comme elle est pas futée,
Elle gueule aussi,
Moi ça m'a fait chier,
Je me suis un peu énervé,

C'est la chaleur,
ça rend con,
c'est malin y en a partout maintenant,
En tout cas le gamin il va pouvoir le chercher son téton.

Merci à la frontal prod, des tarés de là-bas

EDIT : Article 221-1    Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre. Il est puni de trente ans de réclusion criminelle.
et en rêve ça compte ?
Repost 0
Published by PissTroiGut - dans Droit et Travers
commenter cet article